Vendre à emporter pendant la crise sanitaire

Mi-mars 2020, minuit, les restaurants sont obligés de baisser le rideau. Ils ne peuvent plus servir leurs clients dans leurs établissements. Seul la vente à emporter est autorisée. Pour Laurent Raimondo, gérant de la pizzeria « la Diligence » à Lépin-le-Lac, il faut se diversifier. Alors pour réussir à vendre à emporter pendant la crise sanitaire, il opte pour deux distributeurs automatiques de pizza.

Continuer à vendre des pizzas grâce à des distributeurs alimentaires.

Installés l’un à La Bridoire et l’autre à Novalaise, les deux distributeurs automatiques de pizzas de Laurent Raimondo lui permettent de continuer à satisfaire les clients 24h/24, 7j/7. Grâce à leurs capacités respectives de 64 pizzas pour 4 choix et de 132 pizzas pour 8 choix, Laurent Raimondo a pu poursuivre son activité. Il lui suffisait de regarnir chaque soir ses distributeurs.

 

Ainsi, il proposait au consommateur des pizzas toujours fraîches à consommer froides ou à faire réchauffer grâce au four à induction intégré. Cette diversification d’activité a permis de limiter la perte de chiffre d’affaires liée au coronavirus.

 

 

En ce qui concerne la question du rapport distributeur automatique de pizza et rentabilité, Laurent Raimondo déclare lors d’une interview radio que « pendant le confinement, les distributeurs automatiques à pizza ont fait 70% du chiffre d’affaires. »


Des pizzas comme au restaurant

Si Laurent Raimondo peut maintenir son activité grâce à ces distributeur automatique, c’est parce que les pizzas sont aussi bonnes qu’au restaurant. Comme en tant normal, les pizzas sont préparées, cuites et refroidies au restaurant. Il suffit par la suite d’aller remplir les distributeurs.

 

Dans une interview accordée à France Bleu, Laurent Raimondo parle du côté pratique du distributeur automatique de pizza. « Froides on reçoit les pizzas en 30 secondes, chaudes on les reçoit en 4 minutes. Les pizzas sont préparées à la pizzeria, mises dans des boites que l’on transporte après dans le distributeur (…) Les pizzas peuvent se conserver 3 jours maxi et entre 1° et 3°. »

 

En termes de ventes de pizzas, « les plus vendues, sont les mêmes que celles qui sont les plus vendues en restau. La fameuse reine – jambon champignon -, la 4 fromages, et ici en Savoie, la Savoyarde part bien. Après, il y a celles que l’on change toutes semaines » 



Le distributeur automatique à pizza, une affaire rentable ?

Durant le confinement il a été surpris de constater que le distributeur à pizza fonctionnait toute la journée. « Le matin, cela pouvait être les ouvriers qui partaient sur les chantiers, ou ceux qui ont travaillé la nuit et veulent prendre une pizza pour manger à 1 heure de l’après-midi ». « Dès qu’il y a eu le confinement j’ai baissé les prix pour mettre à l’aise tout le monde. »

 

Certains pourront se demander si l’implantation d’un distributeur automatique est rentable. Au cours de l’interview, Laurent Raimondo signale tout de même que la première année, cela a tellement bien marché qu’il a fait une action commerciale pour remercier ses clients. Ainsi, ouvrir une pizzeria à emporter peut très vite se révéler être une affaire rentable.

 

Bien sûr pour tous ceux qui se demandent comment implanter un distributeur automatique, il faudra comme pour toute affaire commerciale, respecter un certain nombre d’étapes. Les 2 premières étant bien sûr de déterminer combien de pizza vendre par jour pour être rentable et quel modèle de distributeur pizza choisir ?